AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 La Quête Absolue

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Asami Shoen

avatar

Messages : 148
Date d'inscription : 10/06/2012

MessageSujet: La Quête Absolue   Ven 17 Aoû - 11:45


InscriptionEncyclopedieQuetesReglement

carte

[/center

Nom : La Quête Absolue

Lien : http://queteabsolue.forumsactifs.com/

Genre : JDR ( RPG ) Aventure / Fantastique

Equipe : Le Tisseur d'Histoires, Le Ménestrel

Stats :

  • Pas grand chose pour l'instant.


Code boutton :


Code:
[url=http://queteabsolue.forumsactifs.com/][img]http://nsa30.casimages.com/img/2012/08/06/120806023604919065.jpg[/img][/url]

[center]____________________

Le Massacre de Khun


Depuis la nuit des temps, les dieux veillent sur le peuple de la Terre. Ils agissent avec subtilité la plupart du temps, mais leurs actes sont souvent mémorisés dans les légendes et les mythes. Des suspicieux contrediront cela, affirmant que tout ce qui existe à l'heure d'aujourd'hui n'est pas le fruit d'une intervention divine. Pire encore ! Ils diront que les dieux n'existent pas. Mais les preuves révélant ces êtres célestes ne sont pas des moindres, outre quelques manifestations à de rares élus, ou encore les punitions terrifiantes suite à un comportement abusé de leurs créatures. Les dieux, êtres immortels et puissants, orgueilleux le plus souvent. A leur image ils ont créé les hommes et d'autres peuples aussi imparfaits qu'eux même. Leur fierté sans égale les faisait se croire invincible, ce qu'il n'était en aucun cas. Malgré leurs multiples qualités et pouvoir, des failles demeuraient dans leur force. L'une d'elle pouvait les anéantir avec efficacité.

Il y avait, jadis, un jardin magnifique. On le comparait au paradis, le lieu du repos éternel après la mort. Personne ne connaissait son emplacement en dehors des divinités. Il y vivait des péris, des apsaras et des nymphes éclatantes de beauté. C'est elles qui offrent l'immortalité et s'occupent des dieux dans leurs débuts. Elles cultivent des plantes capables de guérir tout les maux, et avec les fruits de leurs jardins elles font des nectars donnant la vie et la jeunesse éternelle. Il n'y avait pas de meilleurs lieux que celui là, jusqu'à ce jour funeste. . .

La famille Kuhn, vieille de plusieurs générations, a mené des études pour trouver l'emplacement exact de ce jardin. L'œuvre familiale fut accomplie après deux longs siècles de labeurs et de désespoirs. Conserver tout ces travaux, mener à bien ces études fastidieuses, agrémentés de désespoirs, fausses pistes, erreurs à corriger, ne fut pas une tâche facile. Ce fut le dernier survivant de la famille, Ewen Kuhn, qui acheva ce labeur paraissant impossible. Il parvint à localiser avec précision l'emplacement du jardins et s'y rendre. Accompagnés de mercenaires, la route fut plus facile, mais les objectifs n'étaient pas communs. Certains envisageaient plus que la découverte de coin merveilleux, hélas. Les obstacles à braver furent éprouvant mais pas insupportables. On raconte que l'oiseau Saêna serait intervenu. Lui, si bienfaiteur auprès du monde, aurait été vexé que le groupe tentait de l'éliminer. Alors il s'était éloigné de la Terre et ne put entendre les prières qu'on lui adressait encore. Ewen ne s'était pas attendu à causer tant de mal, et il ignorait qu'il en ferait davantage.

Quand ils arrivèrent au jardin divin, ils trouvèrent des apsaras ramassant des coquillages dans une eau aussi belle que du cristal. La verdure avait la couleur de l'émeraude, les fruits et fleurs étaient aussi étranges que beaux. Des péris chargées de cueillette observaient les nouveaux venus d'un œil curieux mais ne dirent rien. Plus aucun rire ne résonnaient et toutes cessèrent leurs activités, se rejoignant autour du groupe. Des nymphes armées d'arcs firent barrages, telles des amazones. L'une d'elle se détacha afin d'aller de l'avant et chercher le dialogue. On lui envoya le dernier Kuhn qu'elle toisa avec dureté. Il n'en démordit pas et la fixa à son tour. L'entretien fut froid et désagréable, toutes ces belles femmes étaient outrées que l'on vienne chez elle. Il était impensable qu'on s'introduise ainsi, dans l'endroit qui leur était consacré et qu'elles avaient si bien gardé jusqu'à aujourd'hui. Il n'en fallut pas plus pour obtenir une discussion estropiée et un combat. On aurait pu les penser aussi puissantes que les dieux, malheureusement ce n'est pas la cas. Elles étaient douées dans la création, l'amour et l'élévation spirituelle, jamais on ne les avaient préparer à se battre, de plus la plupart d'entre elles ne vivaient plus dans ce paradis perdu, la plupart avaient abandonné les arts anciens pour découvrir d'autres horizons au fil des générations. Il ne fut pas facile de s'en débarrasser, ce que firent les compagnons d'Ewen après l'avoir neutralisé. Comme les vies de ces fées s'étaient vues détruites, toutes les plantes alentours fanèrent. Les arbres perdirent leurs feuilles, les fleurs tombaient desséchées et les fruits choyaient pourris, enfin l'eau des rivières se teinta de vert. Les corps inertes des femmes parachevaient tristement ce décor si éblouissant au début. Il n'y avait plus rien à tirer du jardin. Ce jour fut marqué comme le Massacre de Kuhn, le dernier à avoir eu la parole.

Les gandharvas, absents lors du bain de sang, furent profondément affligés à leur retour. Ils étaient chargés de la protection de ce lieu, néanmoins il n'y avait jamais eu le moindre trouble au sein de ce havre de paix. Ils leur arrivaient donc de partir quelques semaines pour visiter les alentours et faire un peu de commerce, souvent accompagner de quelques nymphes ou apsaras qui se lassaient du quotidien. Constatant l'horrible scène, ils s'en voulurent, mais ils éprouvèrent une haine sans pareil à l'égard de ces inconnus venus souiller et détruire leur lieu de vie, leurs sœurs, femmes, amies ou filles. Ces tristes épargnés transmirent un message aux dieux et leurs confrères à travers le monde afin que plus jamais ne se reproduisent cet évènement.

Petit à petit, les signaux divins s'estompèrent, comme la poussière dans l'air. Ils ne répondaient plus appels, ne manifestaient ni contentement ni colère. Les prêtres perdirent de leur crédibilité, eux qui avaient une place si importante dans chaque royaume. Après ce jour funeste, ce fut comme si un voile noir s'étendit sur le monde, attisant l'inquiétude et la peur de tous. Des révoltes eurent lieux, menées habilement par des manipulateurs sournois aussi bien que des gens qui pensaient bien faire. S'ensuivirent des bagarres, une hausse de délinquance telle que l'anarchie s'installa avec plaisir. Il était impossible de communiquer, tout ce qui fondait une société s'écroula rapidement. Depuis, l'ordre n'est pas facile à remettre. Quelques cités subsistent tant bien que mal. Il est devenu difficile de voyager ou de commercer, d'ailleurs c'est déconseillé.

Cela ne doit pas vous empêcher, aventurier, aventurière, de saisir votre courage – ou votre folie – à deux mains, et de la prendre comme bagage pour vivre dans ce monde. Si vous le voulez, vous pouvez rester dans la sage cité d'Europe, autrement découvrez d'autres terres ou tentez de faire régner l'ordre au sein de ce monde dégradé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
La Quête Absolue
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Justice Absolue doit regner ! [en cours]
» [UPTOBOX] La Gloire et la peur [DVDRiP]
» Haiti en Marche: Entre Duvalier et les autres, reste une cruauté absolue
» Le 09 juin... Néron, Louis XIV, Donald et l'horreur absolue
» Appelez-moi Maîtresse.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Conquest ::  :: Archive-
Sauter vers: