AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 [LIBRE] You don't need to talk. Your eyes can do it.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jenifael Jeevas

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 21
Localisation : Je me déplace comme un marchand ambulant!

MessageSujet: [LIBRE] You don't need to talk. Your eyes can do it.   Dim 8 Juil - 17:24

    La jeune fille s'enfonça en toute tranquillité dans cette forêt très sombre. Elle ne savait pas ou aller, ni ou se réfugier pour la nuit. Tout ce qu'elle espérait, c'était de trouver un coin tranquille et protégé dans cette forêt. On ne voyait pas grand-chose. Les branches d'arbres recouvraient toute la forêt, ne laissant passé que très peu de lumière. C'est un endroit très beau et géant, cependant très sinistre, car on n'entendait rien. Jenifael n'avait vu aucun animal excepté quelque oiseaux voler entre les branches. L'humidité se faisait sentir le long des jambes de la jeune fille à la chevelure grisâtre dû à cause de l'ombre. Les mains lâchées le long de son corps, elle marchait tranquillement mais, avec prudence dans cette mystérieuse forêt. Elle pensait également un peu à cette rencontre pour le moins curieuse et intrigante. D'habitude, chaque rencontre finissait par un duel... Mais les deux jeunes gens qu'elle venait de rencontrer non même pas eut cette idée-là. Tant mieux. De toute manière, Jeni n'avait plus trop de force pour un autre combat. Elle s'était tellement battue aujourd'hui que ses bras la faisait souffrir. Quelque cicatrice était présente le long de ses jambes à cause des diverses plantes coupante présente sur l'île. Heureusement qu'elle a trouvé un lac pour se purifier en quelque sorte. La jeune femme serait encore bien restée... Mais avec la présence de deux humanoïdes de sexe masculin, la gênait beaucoup.

    - Je dois trouver un abri … Mais où aller?

    Elle descendit une pente, puis une autre, sautant rocher par rocher, tronc d'arbres par tronc d'arbres en faisant attention à ne pas abîmer le fourreau de son Katana. Celle-ci avait désactivé son arm change en entrain dans cette forêt, car l'arm change la vidait de son énergie si elle restait trop longtemps dans ce mode. Jenifael avait trouvé se pouvoir trois mois après avoir été transférée sur cette île 'maudite'. Pour elle, ce pouvoir est une bénédiction. Sans se pouvoir, elle serait sans doute morte depuis longtemps. La jeune fille s'arrêta au bord d'une source qui se faisait très silencieuse, elle s'accroupit et y trempa deux doigts dans cette eau naturelle. Un petit sourire lui échappa, elle aimait ce moment de tranquillité sans personne pour la déranger. Jeni sorti une gourde d'eau pour la remplir d'eau fraîche, n'ayant pas eu le temps de le faire au lac à cause de cette imprévu. Elle avala une gorgée puis referma la gourde afin de l'accrocher à sa ceinture.

    - Je me demande si je vais le retrouver, je commence à perdre espoir... , marmonna t-elle.

    Elle s'installa au bord de la source et sorti son Katana pour l'examiner très attentivement. Il était important pour elle de vérifier son état régulièrement. Une fissure et c'est bon pour aller voir un forgeron... Un Katana est très fragile qu'en une fissure s'y dessine. Il n'y avait rien. Un soulagement en quelque sorte. Celle-ci sourit en rangeant son Katana. Par la suite, elle activa son arm change pour le transformer en pistolet. Elle visa un arbre au hasard et tira trois fois de suite pour s'entraîner un peu. Les trois balles atteignirent le tronc au même endroit, preuve qu'elle s'entraînait beaucoup pour arriver à un tel résultat qui la rassurait toujours. Jeni désactiva son arm change et continua son chemin, les tires qu'elle venait de faire vont sûrement attirer des gens, c'est donc pour cela qu'elle se déplace régulièrement.
    Malheureusement, elle ne savait pas comment sortir de cette forêt, même en ayant un bon sens de l'orientation. Chaque arbres se ressemblaient... C'est même effrayant.


Dernière édition par Jenifael Jeevas le Mer 12 Sep - 18:37, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [LIBRE] You don't need to talk. Your eyes can do it.   Jeu 16 Aoû - 21:59

« Mais franchement ! Qu'es ce que c'est que cette île de fous furieux ! Je viens à peine d'arriver et j'ai déjà plein de types à mes trousses. Et ils ne semblent pas vouloir me faire des cadeaux, mais plus me trancher la tête sans aucun scrupule. J'étais si bien dans ma chambre en train de manger plein de sucreries et de regarder des dessins animés sur la télé. Mais pourquoi je suis monté sur ce bateau et me suis-je endormie ?! En plus on me débarque ici en pleine nuit, les adultes sont vraiment idiots et méchants ! Je les déteste ! Je vais commencer par me trouver un endroit où dormir car j'en peux plus, ce voyage ma épuisé surtout que je viens d'apprendre que j'avais le mal de mers. »

Les pieds lourds traînaient sur le sol laissant bien la trace de son passage, tout comme les papiers de bonbons qu'il jetait tous les cinq mètres le temps dans déballer un nouveau. Marchant encore et encore sans faire attention à si quelqu'un le suivait, il ne pensait qu'à retourner chez lui ou juste à sortir de cette île qui mettais ça vie en danger.

Saito étant un enfant assez intelligent malgré ses notes, il avait la notion de vie et de mort en esprit. Comparer à la plus part des enfants, il réfléchissait déjà comme quelqu'un de mûre ou presque, car son comportement restait enfantin. Il se conduisait comme un cancre à l'école pour évité les moqueries des autres, cet aspect d'enfant têtu et grossier était pour lui une façon de se protéger des autres. Mais sur cette île, cela ne pouvait sûrement pas l'aider bien au contraire.

Après minutes de marche ou plutôt de course pour fuir les hommes et femmes qui voulaient sa mort, il entra dans une forêt dense dont les rayons de lumière eux-même ne passaient presque pas. Il n'y avait que le bruit des battements d'ailes qui se faisait entendre … enfin juste avant que des coups de feu ne retentissent au fin fond de la forêt qui fit sursauter l'enfant seul et déjà apeuré par l’obscurité.

« Aaah !! J'ai mal ! Je vais mourir ! ….. Ah non j'ai pas été touché. Toutes personnes normales fuiraient dans la direction opposée du coup de feu mais … je ne sais pas d'où il est parti donc je peux pas fuir ! »

Saito continua d'avance dans le cœur de la forêt s'arrêtant tous les trois pas pour vérifier que rien ne le suivait. Ses simples coups de feu avaient réussis à rendre le petit garçon complètement paranoïaque. Une feuille tombant au sol, un oiseau chantant ou le craquement d'une branche sous son pied le faisaient paniqué. À force de se préoccuper de se qui pouvait le suivre, Saito en oublia se qui pouvait le faire tomber et trébucha sur un caillou avant de dévaler une pente et finir dans un arbre. Se relevant doucement, il insulta l'arbre d'idiot et de buisson étant certain que cela était une insulte pour un arbre.

Puis il pencha la tête vers la droit et vis une source d'eau. Complètement assoiffé par le sucre des bonbons, il courut vers cette source d'eau et commença à en boire sans faire attention à une fille plus âgé que lui étant assise et armé d'un revolver. Une fois que son histoire de dessèchement de la gorge, il tourna doucement la tête vers la fille, les yeux grands ouverts de peur. Tout son corps tremblait et ne répondait plus. Il voulait fuir mais il était complètement figé par la peur. Il voulu pousser un hurlement, mais la jeune fille lui couvrit la bouche. Cela en était trop pour lui, il tourna de l’œil avant de tomber dans les pommes mais se releva aussi tôt de peur qu'elle ne le tue. Il recula en traînant ses fesses sur le sol et essaya de parler à la fille malgré les mots prolongés :

« Me me me fais pas pas de mal mal. Je ferais tout tout se que tu tu veux. »
Revenir en haut Aller en bas
Jenifael Jeevas

avatar

Messages : 21
Date d'inscription : 06/07/2012
Age : 21
Localisation : Je me déplace comme un marchand ambulant!

MessageSujet: Re: [LIBRE] You don't need to talk. Your eyes can do it.   Lun 5 Nov - 15:36

    J'ancrais longuement mon regard dans la fine fumé qui sortait de mon revolver, complètement attendris par ce calme agréable, qui me détendait. Soudain, une silhouette se dessina à travers cette fumé. Sur le coup, je sursauta en retirant mon arme de devant mon visage en me levant difficilement. C'était un enfant. Quoi? Un enfant? Est-ce une blague? Je me tenais debout devant lui, vraiment très surprise qu'un gamin est pu arriver sur cette île. Dès qu'il m'aperçut enfin, visiblement assoiffé, il sursauta et sous le réflexe je lui mis la main sur la bouche afin qu'il ne dise rien de plus. Mais il recula. Traînant par taire complètement terrorisé par ma présence, sûrement. Je m'accroupis devant lui en l'observant, assez curieuse et intrigué par son physique. Peut-être était-ce un piège? Une illusion. En tout cas, si c'était le cas, je savais que j'allais avoir mal par la suite. Faisant une petite moue toute mignonne, je fouillas dans ma vieille sacoche abîmé afin de sortir une petite graine ressemblant à un bonbon, de couleur violet.

    « Tiens. C'est comme un bonbon, sauf qu'il redonne un peu de force. On en trouve beaucoup des graines comme ça sur cette île. Si on regarde bien et si on croit à la vie. »

    Vue qu'il ne réagissait pas sous la peur, je lui pris délicatement sa main tremblante et lui posa la petite graine au centre de sa paume en souriant. Refermant ensuite ces doigts sur la graine, ramenant sa main contre son torse.

    « Tu parais bien jeune dit moi... Que fais-tu ici? Tu n'es quand même pas un criminel...? »

    Je hausse un sourcil en roulant des yeux, pinçant mes lèvres par la même occasion en réfléchissant à la moyenne d'âge des gens que j'avais rencontrer sur mon parcours depuis mon arrivé. C'était bien le premier gamin. Les règles ont sûrement changé, ou alors option numéro deux, c'est une illusion. Je me redresse en le regardant, reculant par la suite.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: [LIBRE] You don't need to talk. Your eyes can do it.   Lun 5 Nov - 17:33

La fille proposa un bonbon à l'enfant qui était toujours terrorisé, l'enfant avait retenu l'un des conseils de sa mère et de jamais accepter des bonbons d'un inconnu. Et c'est avec méfiance qu'il déclina la proposition de la jeune fille aux cheveux blancs par un petit signe de la tête mais la fille lui posa le bonbon dans la main puis la referma avant de lui mettre sur le torse. Elle semblait vraiment gentil et s'en aucun souhait de massacre. Puis la fille quand même intrigué par l'enfant, lui demanda se qu'il faisait ici et s'il n'était pas un criminel. L'enfant fut choquer dans un premier tant et poussa un petit rire incontrôlé avant de lui répondre :

«Je m'appelles Saito Otias et j'ai 11ans, je suis arrivé ici par erreur, alors que j'avais fugué, je me suis caché sur un bateau qui avait pour destination cette île et on m'a lâché ici. Puis j'ai découvert que j'avais un pouvoir comme dans Harry Potter, sauf que ma baguette c'est ce stylet de DS et que je peut juste faire voler les objets de la téléplastique … non euh … télékinésie ! Voilà c'est ça ! Je fais de la télékinésie. »

L'enfant posa son sac par terre et commença à le faire voler pour lui montrer de quoi il voulait parler, puis il répondit qu'il n'était en aucun cas un criminel. Ils commençaient à discuter de tout et de rien s'interrogeant à tour de rôle quand soudain un bruit venait d'un buisson se fit entendre. L'enfant sursauta et se cacha derrière la fille pour s'en servir comme bouclier ou avoir juste le temps de courir pendant que elle se bat si un ennemi approche. Puis il se rendit compte que son acte était assez ridicule et dégradant pour sa réputation … bien qu'il n'en avait pas. Puis il se rappela de son entraînement qu'il avait fait pour apprendre à maîtriser son pouvoir et décida qu'il était tant de voir de quoi il était capable. Il sortit son style de sa poche et tenta de découper le haut du buisson d'un simple geste à dix mètres. Seulement la précision était encore à revoir et le buisson ne fut pas découper, mais l'arbre à côté oui qui s'écrasa au sol. L'enfant commença à marmonner des mots incompréhensible suite à son échec et il s'aperçut que son nez commençait à saigner.

« Aaaaaaaah ! Je saigne encore du nez ! À chaque fois ça me le fait ! Bon bah je te laisse la place. »
Revenir en haut Aller en bas
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [LIBRE] You don't need to talk. Your eyes can do it.   

Revenir en haut Aller en bas
 
[LIBRE] You don't need to talk. Your eyes can do it.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Obama en chute libre ...
» Un sous-vêtement dans l'arbre [Libre]
» JEAN JUSTE LIBRE HEUREUX ! JACQUES ROCHE EST MORT POU JE'L !
» Pas sur la neige...[Libre]
» ♦ Juste une envie d'oublier ... [ Libre ]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Black Conquest ::  :: Archive-
Sauter vers: